Notre vie à Maurice touche à sa fin

Après 15 mois à l’île Maurice, un petit bilan à quelques jours du départ.

IMG_1986

On nous avait dit « quand on arrive à Maurice on pleure, quand on part on pleure aussi ». Tout est résumé dans cette phrase.

En arrivant je n’avais qu’une idée en tête : repartir ! Après les 24h de voyage, je ne me voyais pas vivre dans ce village d’expat et ses grandes villas. Pas de magasins, pas gens marchant en ville dans les rue puisqu’il n’y en a pas.

Les 6 premiers mois ont été difficiles. Après une dizaine d’années passées à Bois Colombes, il a fallu commencer une nouvelle vie, avec 12 000 km et 3h de décalage horaire qui nous sépare de la famille et des amis. Mais au delà de cet éloignement, c’est aussi la rupture avec le mode de vie de consommation que nous avons dans les pays occidentaux. A Maurice, on trouve en fonction des arrivages, quand on trouve… Nous sommes confrontés régulièrement à des ruptures de stocks, problématique de la vie sur une île au bout du monde. Bien moins de magasins, de choix, et surtout très loin du clic facile où l’on a le colis dès le lendemain dans la boite aux lettres.

L’école a commencé, l’été est  arrivé avec ses chaleurs et son humidité permanents et étouffants. Il ne fait pas si chaud, mais c’est plutôt la durée qui est pénible. Ne pas pouvoir souffler de temps en temps, même température jour et nuit pendant 3 mois.

Les mois passent, et un jour on se rend compte qu’on a appris à aimer ce pays qui nous fait tant râler parfois. Mais finalement, ce n’était que le temps d’adaptation à une nouvelle culture, si différente de la notre.

IMG_4440

Dans 2 semaines, nous serons en Angleterre. Maurice va nous manquer. Je pense surtout à nos amis, le club de plongée, toutes les personnes que nous avons côtoyé dans notre quotidien… Nous repartons avec pleins de souvenirs, des tonnes de photos et même un chien !

Quitter le paradis n’est pas facile même si nous nous pouvons toujours revenir si le coeur nous en dit !

IMG_4313

Krüger J6

Ce matin, David est parti faire une marche « levé de soleil » dans la savane. Demain matin ce sera mon tour. Pour cette activité, les enfants doivent avoir 12 ans.

Pendant ce temps, nous rangeons notre bivouac, les filles jouent et observent les animaux.

David fini par rentrer, accueilli avec beaucoup d’enthousiasme !

Quand à sa marche dans la savane, elle se résume en 3 photos :

Espérons que la journée sera plus riche !

Nous voilà donc repartis sur les pistes, direction Phalaborwa. Nous allons prendre quelques pistes réservées aux 4×4 histoire de s’amuser un peu et sortir du parc faire quelques courses pour Arielle.

Dès la sortie de Satara, nous croisons une famille de babouins. Forcément, nous nous sommes dit que la journée allait être prometteuse.

Sauf que 3 heures plus tard, nous passons Phalaborwa gate sans rien avoir croisé ! Même pas d’impalas !!! Une matinée sans intérêt avec un paysage très plat… Trop contents de sortir de là et d’aller dans un centre commercial !

 

Le retour vers Satara s’est avéré tout aussi ennuyeux … Décidément c’est pas notre jour !

Quand soudain, aux alentours de 16h, La scène de la journée !!! Nos premiers animaux depuis les singes du matin !!!! Pour l’occasion, nous avons même fait une vidéo !

Après ces zèbres, nous comptions bien rentrer au camp profiter de la piscine au lieu de continuer à perdre notre temps. Cette journée n’était définitivement pas la bonne.

Alors que nous nous apprêtions à prendre une route directe pour aller à Satara, nous tombons par hasard sur un extraordinaire spectacle ! Un énorme troupeau de buffles ! Nous sommes restés un long moment à les observer ! Finalement notre persévérance a été récompensée.

Après ce magnifique spectacle, nous avons finalement décidé de continuer par d’autres pistes. Les débuts et fins de journées sont réputés pour être les meilleurs moment de la journée. Nous sommes donc partis sur la piste qui longe la rivière au lieu de prendre la route directe.

Donc c’est avec plaisir que nous avons eu le droit à quelques zèbres

Des singes

Des scènes d’animaux venus boire à la rivière

IMG_8728IMG_8732IMG_8753

Et pour finir un éléphant juste à l’entrée du camp de Satara ! IMG_8776

Nous sommes arrivés juste à l’heure de la fermeture de la gate in extrémis !

Retour à Krüger

C’est reparti pour Krüger ! Nous avons réussi à réserver 3 nuits au Satara Camp. C’est donc avec plaisir que nous reprenons la route du parc. Nous reviendrons dormir au lodge pour notre dernier jour dans le parc.

Entre les premières barrières du parc et Orpen Gate, nous avons croisé un superbe éléphant ! Ca présage de belles rencontres !

IMG_8243

Au programme aujourd’hui, quelques oiseaux :

des fruits étranges, de belles petites fleurs ainsi que des restes de repas,

des girafes et des éléphants,

des beaux paysages

Un rhinocéros ! En vous concentrant bien vous le trouverez ! sisi !! il est loin et on le voit pas beaucoup mais c’en est un !

IMG_8311

Et puis des croco :

IMG_8263

et surtout …  des lions !

IMG_8289IMG_8280

Une belle journée qui nous a confirmé dans notre choix de revenir à Krüger !

 

 

 

 

Blyde Canyon J3

Ce dimanche matin c’est sous la pluie que nous nous sommes réveillés. Frigorifiée en ce qui me concerne, les enfants et David semblent ne pas avoir été gênés. J’étais le long de la tente et ça a pris un peu l’eau. Bref, on s’est levés, on a remballé la tente en express, et on a plié bagages sans même prendre de petit déjeuner, direction Harrie’s Pancakes dans le centre de Graskop pour un nouveau petit déjeuner sud africain copieux.

Nous prenons ensuite la route direction Pilgrimrest, une ville musée située à une dizaine de kilomètres de Graskop. On ne peut pas dire qu’on ai profité du paysage, la météo n’étant … pas géniale :

IMG_3351

Heureusement la pluie s’est arrêtée lorsque nous sommes arrivés à Pilgrimrest. Cette petite ville est très intéressante à visiter surtout avec des enfants. Abandonnée avec la fermeture des mines, elle a été entièrement restaurée et ne sert que de musée.

En plus de se promener entre les maisons, on peut également visiter l’intérieur. Nous avons été particulièrements marqués par les anciens véhicules dans le garage ainsi que par toute la collection d’objets que l’on trouve dans la quincaillerie ! Un chouette détour que nous n’avons pas regretté d’autant plus que nous avons même eu un rayon de soleil.

Une fois la visite terminée, nous voilà repartis dans les nuages pour retourner vers Kruger.

IMG_8225

La route en direction de Orpen Gate, la porte par laquelle nous sommes sortis du parc avant le week end, n’est pas des plus passionnante : des kilomètres d’exploitations arboricoles avec des alignements parfaits de sapins et autres arbres rentables. Un paysage sans âme, sans animaux à l’horizon.

Ce n’est qu’après des kilomètres de route que nous avons retrouvé de nouveau de la vie.

Nous avons eu du mal à trouver un logement pour la nuit. Nous avons tenté le parc au cas où en vain, un camping complet, pour au final arriver dans un 3ème camping littéralement vide ! Comme celui d’il y a 2 jours, ils ont tout refait et viennent d’ouvrir. Du coup on a même pris un lodge histoire de passer une bonne nuit après la dernière sous la pluie.

IMG_3359